New to site?


Login

Lost password? (X)

Already have an account?


Signup

(X)

Maurice Levy – La transformation digitale de Publicis

Maurice Levy – La transformation digitale de Publicis

30
Jan 2019

 

Retour de deux étudiantes du MSc en Digital Marketing & Data Science de l’emlyon sur la conférence exceptionnelle de Maurice Levy le 16 octobre au club digital Paris. Charlotte a été particulièrement marquée par l’importance de l’apprentissage pour Maurice Lévy qui a plusieurs fois évoqué l’importance d’apprendre des autres – même à titre passif, en écoutant simplement. Les autres sont sources de richesses, tant en hard skills qu’en soft skills.Nouha a retenu les qualités clés à développer pour devenir un excellent dirigeant : “rigoureux, avoir une logique implacable mais aussi être créatif”. Un mélange paradoxal impératif dans le monde d’aujourd’hui !

Changements de gestion

Comment dans tous les groupes internationaux,  la transformation digitale de Publicis pose des défis immenses. Ce virage ne peut être pris qu’en tenant en compte l’ensemble des acteurs et la culture de l’entreprise, soutient Maurice Levy. En effet, la transformation digitale concerne tout le monde, de l’équipe exécutive aux équipes opérationnelles tout en incluant les partenaires et ressources externes.

Le processus de transformation est long et compliqué : on tablait sur 2 ans, il en faudra finalement au moins 4. Certaines personnes craignent le changement, d’autres peuvent y être opposées. Maurice Lévy a identifié un besoin de  changement et de transformation du modèle d’affaire de Publicis pour être plus compétitif, flexible et polyvalent. L’industrie du média et des agences de communication a connu un déclin ces dernières années, face à la montée en puissance du web. La transformation vise à assurer leur survie, dans une industrie extrêmement compétitive sur le plan international où la technologie est devenue un pilier de performance.

Appelez Marcel !

Pour transformer l’entreprise, et ce d’autant plus qu’il ne s’agit pas d’un processus temporaire mais d’une évolution permanente, il faut partir de la culture de l’organisation. . D’où la nécessité d’une communication plus efficace à l’interne pour une transformation digitale efficiente. Pour ne pas perdre la culture interne, Groupe Publicis a développé des outils. ⅓ des personnes sont prêts pour la transformation digitale,  ⅓ sont prêt à apprendre et  ⅓ résistent à cette transformation, analyse Maurice Levy. Pour accompagner le changement,Publicis a développé « Marcel » l’IA coopératif. Marcel stimule les employés à l’interne et permet aux différents acteurs d’évoquer ce qu’ils connaissent, leurs expériences et leurs aspirations afin de guider leurs projets futurs en symbiose avec leurs personnalités et compétences. Cet outil aide les dirigeants à combiner missions et personnalités.

Une nouvelle vision stratégique pour…

Maurice Lévy s’est concentré sur les besoins de transformations digitale des entreprises afin de rester compétitif. Il insiste sur le besoin de repenser le modèle d’affaires en utilisant les dernières technologies digitales ou outils tels que l’intelligence artificielle, les senseurs, … mais aussi les nouvelles pratiques de gestion. En effet, quel est le facteur clé de succès de la transformation digitale d’après Maurice Levy ? Les softs skills. Puisque l’environnement digital est en perpétuelle mutation, l’apprentissage permanent et la remise en question sont clés. Au delà de l’engagement de l’équipe dirigeante, la gestion du changement, la communication, l’écoute, la créativité et la résolution de conflits sont autant de clés nécessaires à une bonne articulation de la transformation interne. La technologie intervient en soutien à l’humain  les softs skills sont donc cruciales.

IQ+EQ+TQ+BQ

 Ainsi, Maurice Lévis a partagé son équation du succès : IQ+EQ+TQ+BQ. IQ ou Quotient intellectuel permet d’alléger les défis du digitale, le quotient émotionnel (EQ) permet d’établir un lien avec les clients et créer une relation de confiance avec Publicis. S’ajoutant à ceci, le quotient technologique permet d’améliorer l’efficacité et la productivité, enfin le quick quotient permet de donner une mesure de l’instantanéité. Tous ces critères, permettent de donner le quotient créatif, une des plus-values de l’offre de Publicis. Cette notion a été, sans aucun doute, un des facteurs clés de la réussite du Groupe Publicis.

… Répondre aux défis d’aujourd’hui

Maurice Lévy a dû relever de nombreux défis pour assurer la pérennité du groupe.

L’un des premiers défis : rester compétitif à l’échelle nationale, dans un monde où les nouvelles technologies évoluent très vite et la compétitivité des entreprises françaises peut être mise à rude épreuve. Pour mieux comprendre ce défi, revenons un peu en arrière au sommet e-G8 de Deauville. Au sein de ce rendez-vous des leaders technologiques, Maurice Lévy est intervenu comme représentant de Publicis et de l’écosystème français. Après plusieurs journées de travail, Maurice Lévy s’est rendu compte du gap existant entre les entreprises françaises et américaines. Aux États-Unis, les personnes croient plus facilement aux start-ups et les financent plus facilement que les investisseurs français, qui sont plus frileux. Maurice Lévis a décidé de trouver une parade, un levier pour faciliter ces connexions. C’est ainsi que “Vivatech” est né. Ce forum international, à propos des dernières technologies, met en relation start-ups et grands groupes autour de conférences, prototypes, tests … sur plusieurs jours afin de “capturer l’attention internationale”. Ce panel de conférences et workshops n’a pas pour but de mettre en avant les grandes entreprises, mais bien les start-ups, souvent vues comme innovantes tant dans leurs processus internes que dans les produits ou services qu’elles développent. La force de ce forum réside également dans la possibilité de “vivre” et d’être au centre de l’innovation. Ces technologies semblant souvent intangibles, la bulle créative que constitue Vivatech permet à tous de toucher, essayer des nouveaux outils, parler avec des robots et même ressentir des sensations grâce à des nouveaux outils. Voilà qui permet, explique Maurice Lévy, non seulement de pousser les entreprises à investir et soutenir des start-ups, mais aussi de connecter le grand public aux dernières technologies.

Sécurité des données

Un second défi de taille auquel Maurice Lévy a dû faire face, à la tête de Publicis, concerne l’utilisation des données. Les internautes sont plus concernés par la publicité (intrusive) et inquiets quant aux données qu’ils partagent. Aujourd’hui, plus que jamais, la protection de l’intimité est au coeur des débats. Certaines personnes restent ouvertes à la publicité, partagent de l’information et sont enclines à convertir lorsque le ciblage est efficace, d’autres ne veulent pourtant pas en entendre parler. L’utilisation de bloqueurs de publicités se répand. Pour des agences de communications telles que Publicis, il devient plus difficile de cibler les personnes usant de ces outils, mais aussi de ne pas les inonder d’information.

Cependant, en tant qu’étudiantes en digital et ciblées par de nombreuses publicités nous avons une question pour vous, agences de communications : Pourquoi souhaitez-vous cibler des personnes qui ne veulent pas l’être ? Cela conduit bien souvent à une perte d’argent afin d’atteindre des personnes qui ne sont pas intéressées et ne convertiront pas tandis qu’un large panel de personnes reste intéressé par vos annonces et sont prêt à convertir. Les internautes ayant des bloqueurs de publicités ne devraient pas être une barrière pour vous. C’est une chance de cibler les bonnes personnes, intéressées par vos produits ou services tout en économisant.

Charlotte Geissmann, Étudiante en Digital Marketing & Data Science détentrice d’un diplôme en Marketing & Finance de Montréal, Canada.

Nouha Safsafy, Étudiante en Digital Marketing & Data Science détentrice d’un diplôme en Management & Marketing de Melbourne, Australie.

 

Tags:

    Related Posts
    Leave A Comment

    Leave A Comment