New to site?


Login

Lost password? (X)

Already have an account?


Signup

(X)

« Customer Data : the gold rush » ? 8 points de repère pour tirer le meilleur des data

« Customer Data : the gold rush » ? 8 points de repère pour tirer le meilleur des data

data the gold rush
02
Juin 2019

« Customer Data : the gold rush » ? 8 points de repère pour tirer le meilleur des data, issus de la table ronde du 7 février 2019 organisée par le Club Digital Paris avec Bertrand Humblot (Senior VP Advertising, Happn), Matthias Oehler (CDO, FDJ – Française des jeux), Michel BELLANGER (Directeur, Carrefour Digital Experience).

Les Data s’inscrivent dans le sillage de la montée en puissance du marketing et du CRM. Jusque-là, rien de nouveau sous le soleil. Pourtant, le développement des Data change vraiment la donne dans la mesure où elles permettent de réaliser enfin la promesse faite depuis des décennies : adresser le bon message à la bonne personne au bon moment.

  1. L’arrivée du mobile a fait faire un bon à la fois technologique et comportemental. Le consommateur exige une information pertinente personnalisée immédiate ; les Data permettent d’adopter des approches sans apriori, hors des grandes masses (fini le rose pour les filles / bleu pour les garçons).
  2. Cela dit, la Data n’est pas toujours indispensable. Certains s’en passent. Mais plus le business nécessite de l’instantanéité, plus la concurrence est forte, plus la Data est déterminante.
  3. La Data ne garantit pas l’impartialité. Il y a des biais plein les algorithmes, auxquels il convient d’ajouter une composante éthique.
    Tout le monde parle d’être « Data Driven ». Très bien, mais pour y parvenir il faut d’abord être orienté client. Or, de nombreuses entreprises sont encore très (très) orientées produit.
  4. Avoir de la Data, c’est bien. Mais après le COLLECT, il faut tout de suite s’intéresser au CONNECT : savoir l’utiliser pour anticiper le monde de demain.
  5. Quelques use cases :
    a. A la française des jeux, les data permettent de lutter contre les addictions (on propose aux joueurs de mettre des plafonds automatiques), la fraude et le blanchiment (automatisation de business process) ;
    b. Chez Carrefour, les data améliorent le service en magasin : anticiper les tournées de livraison de produit, déclencher un affichage de bannière en fonction de la météo, proposer des services (comme la livraison gratuite) en fonction de la marge dégagée avec le client ;
    c. Chez Happn, les data permettent de proposer des publicités personnalisées et des jeux.
  6. Les data vont jusqu’à transformer l’entreprise : Netflix a construit sa série House of Cards à partir des goûts de ses utilisateurs. Neuf bandes annonces différentes ont été réalisées en fonction du type d’audience.
  7. Qu’est ce que la data rapporte ? Pas toujours facile à dire. C’est encore une affaire de conviction car tout n’est pas mesurable.
Tags:

Leave A Comment

Leave A Comment